Confusion autour des droits de diffusion de la Coupe du monde 2018 au Sénégal

Coupe du Monde Russie 2018 _400x400

Quelles chaînes au Sénégal ont les droits de diffusion de la prochaine coupe du monde de football ? La question agite l’actualité locale depuis quelques jours, sur fond de passe d’armes entre la RTS et les éditeurs audiovisuels privés. Dans les colonnes de Record, nouveau titre de presse sportive lancé le 13 Décembre, un dirigeant de Groupe Futurs Médias (GFM) aurait affirmé que la nouvelle chaîne TV du groupe, L’Obs TV, a acquis les sous-droits FTA de la Coupe du Monde FIFA 2018 qui se tiendra l’été prochain en Russie. GFM aurait acquis les droits audiovisuels de la compétition phare de la FIFA, en même temps que ceux d’autres compétitions (Coupe du Roi en Espagne, championnats argentin et brésilien de football), auprès de Kwesé, détenteur exclusif des droits FTA des compétitions FIFA 2017 et 2018 dans la région (à l’exclusion de l’Afrique du Sud). L’éditeur et distributeur audiovisuel sud-africain avait réussi en Avril 2017 à remporter ces droits face à l’UAR (Union Africaine de Radiodiffusion) qui fédère plusieurs diffuseurs publics africains.

Mais depuis l’annonce de GFM, une rumeur de démenti émanant de Kwesé circule à Dakar. Selon plusieurs sources locales, le groupe sud-africain aurait affirmé que seule la RTS reste détentrice des sous-droits FTA de la Coupe du monde 2018 au Sénégal. Contacté par Happens Africa, Kwesé TV n’a pour l’instant pas fait de commentaire.

L’affrontement RTS – éditeurs privés en arrière plan

La confusion actuelle autour des droits de diffusion au Sénégal de la Coupe du monde intervient dans un contexte de relations fraîches entre le diffuseur public et ses concurrents privés. Ces derniers pointent notamment du doigt le financement public dont bénéficie la RTS et dont elle se sert pour maintenir son avance en termes de revenus publicitaires, mais également en ce qui concerne l’acquisition de droits sportifs de premier plan. Ce à quoi répond le diffuseur public en indiquant être « le seul organe de presse audiovisuelle nationale sur lequel pèse des obligations et contraintes de service public » . Il ajoute qu’il « est tout à fait normal, pour des raisons de souveraineté nationale et d’intérêt général, que l’Etat mette à la disposition de la RTS les moyens nécessaires pour satisfaire tous les citoyens, à l’occasion des grands événements sportifs comme la Coupe du monde et la Coupe d’Afrique des Nations » . Etant donné que le pays participe à l’édition 2018 de la Coupe du monde, la mission d’intérêt général du diffuseur public semble prendre tout son sens pour proposer au public de suivre le parcours de l’équipe nationale.

Pour info, la Coupe du monde 2018 sera également proposée sur les antennes de Canal+ Afrique. L’éditeur et distributeur pay TV français fait partie des acquéreurs des droits audiovisuels en Afrique de la compétition.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.