Diffusion de la Ligue 1 française en Afrique : Kwesé entre en jeu

Ligue 1 française

La course aux droits TV des compétitions sportives de premier plan repart de plus belle en ce début d’année en Afrique. Mercredi, la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 françaises sur les territoires anglophones et lusophones de la région est tombée dans l’escarcelle de Kwesé. Canal+Afrique sécurise pour sa part les droits pour les territoires francophones. L’accord annoncé hier concerne également la Coupe de la Ligue et le Trophée des Champions, des compétitions gérées par la LFP (Ligue de Football Professionnel). Il prend effet à compter de la saison à venir (2018/2019) et court jusqu’en 2023/2024, soient 6 saisons. Aux côtés des deux principaux acquéreurs, TV5MONDE Afrique obtient la diffusion d’un match de Ligue 1 par week-end sur la même période.

L’avènement des nouveaux droits signifie aussi la fin de la diffusion de la Ligue 1 à la fin de la saison actuelle (2017/2018) par FOX Sports et surtout StarTimes, sur les territoires anglophones et lusophones d’Afrique. Le championnat français fait partie des contenus sport premium proposés jusque là par l’éditeur chinois, avec la Bundesliga (Allemagne), le Calcio (Italie), etc.

42 millions $ par saison

Les nouveaux droits ont été concédés par beIN Media qui a acquis en 2014 pour 69 millions $ par saison l’ensemble des droits internationaux de la Ligue 1 pour 6 saisons à compter de 2018/2019. Selon des sources proches du dossier, le groupe qatari devrait en obtenir environ 42 millions $ par saison en Afrique subsaharienne, étant entendu que Canal+ Afrique acquitte environ 12 millions $ pour chaque saison du cycle actuel arrivant à échéance en Juin 2018. Avec l’inflation des droits, le groupe français devrait payer un montant un peu plus élevé lors du prochain cycle. Mais le montant le plus élevé devrait être acquitté par Kwesé dont le scope géographique des droits intègre des marchés importants comme le Nigéria, le Ghana et l’Afrique du Sud. Le cumul du montant à acquitter par les deux groupes audiovisuels chaque saison devrait avoisiner 36,1 millions $.

La Ligue 1 a toujours suscité de l’intérêt auprès des audiences en Afrique subsaharienne, notamment francophone. Le PSG version Qatar et l’arrivée de Neymar lui offrent depuis peu une attractivité encore plus importante, même sur les marchés anglophones de la région plus portés vers la Premier League anglaise, la Liga et la Bundesliga où il y a plus de stars du foot.

Laisser un commentaire