La fréquentation des canaux de shopping à Abidjan

Faire ses courses au supermarché ou au centre commercial est une habitude qui progresse en Afrique, l’offre d’enseignes continuant à s’étoffer. Cependant, il s’agit d’une habitude encore loin d’être ancrée, au point de remplacer par exemple la fréquentation des marchés à ciel ouvert. C’est en substance ce qu’il ressort de l’étude Nielsen Ivory Coast Shopper Trends 2017 ayant interrogé 630 personnes âgées de 18 à 65 ans entre le 15 et le 28 Juillet 2017 à Abidjan. Selon Yannick Nkembe, responsable Nielsen Afrique francophone, « le commerce traditionnel est très ancré dans l’esprit des shoppers en Côte d’Ivoire ; ils apprécient la possibilité de négociation qu’ils ont sur les marchés à ciel ouvert ainsi que la disponibilité en un seul lieu de tous les produits dont ils ont besoin » . Il ajoute cependant que « le développement actuel du commerce moderne couplé à une progression de la classe moyenne entraînent un basculement progressif vers le magasinage au sein du circuit moderne » .

Nielsen ivory coast shopper trends 2017 - fréquentation des canaux de shopping 551x508

L’institut relève en effet que les shoppers de la première métropole ivoirienne fréquentent surtout, sur une base hebdomadaire ou mensuelle, les convenience stores (boutiques de proximité) et les marchés (Adjamé, Abobo, Treichville, etc.). Toutefois, en ce qui concerne plus particulièrement les courses alimentaires, le circuit moderne, en l’occurrence les supermarchés, semblent se positionner devant les boutiques de proximité et kiosques, mais 17 points derrière les marchés. Cela s’explique peut-être par ce que l’institut note comme une sensibilité au prix des shoppers de la capitale ivoirienne. 42% des personnes interrogées indiquent par exemple connaître les prix de la plupart des articles qu’elles achètent, et qu’elles le remarquent lorsque ces prix changent. Mêmes les 37% avançant ne pas se souvenir de tous les prix indiquent quand même le remarquer lorsque les prix changent. Nielsen conclut alors que les shoppers ivoiriens sont la cible parfaite « pour des prix visibles, clairement affichés sur les produits et dans les rayons » , ce que ne proposent que les circuits modernes de vente.

Habitudes

46% des shoppers interrogés déclarent par ailleurs une fidélité à leurs magasins du circuit moderne. Ils changent rarement de magasin indiquent-ils. Ils recherchent plutôt des promo au sein de leur magasin préféré. Quant à la liste de courses, faite par 88% des shoppers notamment pour les courses alimentaires, elle est faite de produits du quotidien pour 23% des répondants. Pour une proportion quasi pareille (21%) , il y figure plutôt des produits essentiels ou d’urgence. A noter que 77% indiquent effectuer leurs courses avec un budget contraint. Cependant, ils ne manquent pas de se faire plaisir, avec des achats d’impulsion ou non planifiés (63%).

 

Crédit photo : visualhunt/goldbrushes

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.