Le régulateur béninois ne renouvelle pas la licence de Glo Mobile

Glo Mobile _200x200

Et de deux est-on tenté de dire. Après Bell Bénin, Glo Mobile, filiale du nigérian Globacom, est le deuxième opérateur qui devra quitter le marché béninois du mobile. Lundi, le régulateur local des télécoms lui a notifié qu’il « ne dispose plus du plein droit d’exploiter un réseau de téléphonie de norme GSM » dans le pays, conséquence de l’échec des discussions portant sur le renouvellement de sa licence. Selon diverses sources, le telco aurait refusé d’acquitter le nouveau montant, non communiqué, exigé par le régulateur et le gouvernement pour le renouvellement de la licence. Avec le départ de Glo Mobile, il ne reste plus que MTN, Maroc Telecom (Moov) et Libercom (ex filiale de l’opérateur historique) sur ce marché. La dernière citée avait fait l’objet d’une procédure de dissolution initiée par le gouvernement. Mais aux dernières nouvelles, le telco continue d’opérer. Il est cependant très marginal sur le marché. Aussi, MTN est depuis plusieurs mois en discussions avec le régulateur à propos d’arriérés de redevances 2016 et 2017. Et le climat entre les deux parties ne semble pas des plus apaisé, une décision d’expulsion du territoire du Directeur général de MTN Bénin ayant été prononcée il y a quelques semaines par le gouvernement, même si la décision a été finalement suspendue.

Le nouvel espace libéré par les telcos qui ont dû quitter le marché du Bénin pourrait toutefois susciter l’appétit d’autres opérateurs. Les rumeurs évoquent d’ailleurs l’intérêt de quelques uns.

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.