Nivea dépose sa campagne OOH au Ghana

Les violentes charges sur les réseaux sociaux et dans les médias ont donc fini par inciter la marque à faire machine arrière. Des internautes au Ghana ont partagé ce week-end sur Instagram des photos de la dépose de la campagne de certains dispositifs OOH dans le pays. Pourtant, Nivea avait commencé par réfuter les accusations portées à son encontre, assurant via un communiqué que sa campagne ne visait en aucune façon à « rabaisser ou glorifier les besoins ou préférences » (entendre de la cible), alors même que la base line et l’ensemble de la créa semblent très explicitement activer le référentiel de la « peau claire » .

Toutefois, comme nous l’avions déjà relevé dans un précédent article, il n’y a pas que Nivea qui excelle dans l’activation de ce référentiel. Les autres marques sont ainsi prévenues. A moins que le public, dans les jours, semaines et mois à venir, oublie ou en ait assez des polémiques.

Nivea dépose OOH au Ghana

 

Cela dit, la dépose de la campagne peut avoir juste été normale. Cette éventualité mérite d’être rappelée, car toute campagne a un début et une fin. La dépose peut ainsi n’avoir eu aucun lien avec la polémique et être intervenue au terme de la période contractuelle convenue entre l’annonceur et la régie OOH. N’ayant aucune information à ce sujet, nous tenions tout de même à évoquer cette éventualité de la dépose normale, qui n’a donc pas à être interprétée comme une reculade de l’annonceur.

Crédit photo article : Instagram/reggierockstone711

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.