La Tribune Afrique a 1 an : scores et perspectives

La Tribune Afrique capture 400x400

Le 13 Octobre, La Tribune Afrique, une déclinaison Afrique du titre français de la presse économique La Tribune, a célébré son 1er anniversaire. L’occasion pour Abdelmalek Alaoui, le CEO du média panafricain de présenter les succès enregistrés ainsi que les prochains défis. Ainsi, selon les chiffres avancés par le dirigeant, la version digitale du titre a cumulé plus de 11 millions de pages vues sur ses 12 premiers mois, ainsi que 3 millions de visiteurs uniques. Sur Facebook, il a attiré plus de 860 000 followers. Selon Abdelmalek Alaoui, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg est d’ailleurs l’un des premiers contributeurs de l’audience digitale de sa marque de presse, allant donc dans le sens des insights issus d’une récente étude de Pew Research.

Sur le digital, La Tribune Afrique semble clairement connaître un succès. Mais pour ce qui concerne la diffusion print, car le titre a également une version papier, elle est passée sous silence par le dirigeant. Toutefois, l’objectif mensuel lors du lancement était de 30 000 exemplaires.

Edité par Publiafrica, joint-venture entre La Tribune et le groupe Guepard (HuffPost Maroc, dont Abdelmalek Alaoui est également le CEO), La Tribune Afrique se positionne également sur le segment de l’événementiel. Et là aussi, le succès fut au rendez-vous, notamment pour sa conférence annuelle Africa Convergence dont la première édition s’est tenue à Casablanca il y a une quinzaine de jours. Quant aux perspectives, Abdelmalek Alaoui annonce que l’activité événementielle continuera d’être nourrie, inscrivant La Tribune Afrique dans le même sillage de développement stratégique mobilisé par toutes les grandes marques de presse. Sur le plan éditorial, le titre continuera à donner la parole aux leaders d’opinion et parties prenantes structurant les économies africaines.

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.