L’exposition des consommateurs africains à la pub sur Facebook

Blue Lions pub facebook

Blue Lions, une agence digitale basée à Paris et opérant essentiellement en Afrique où elle est possède un réseau de bureaux, tant au Maghreb qu’en Afrique subsaharienne, a présenté il y a quelques jours les résultats d’une étude qu’elle a réalisée pour décrypter le comportement des consommateurs subsahariens face à la pub sur Facebook. L’étude a été conduite dans 10 pays (*) sur une cible 16-40 ans majoritairement masculine (64%).

Un usage à domicile et social

D’entrée, l’étude fait ressortir que les pics de consommation du réseau social fondé par Mark Zuckerberg ont tous lieu à domicile, tôt le matin (44,1%) et le soir après dîner ou en allant se coucher (moyenne de 33,5%). En extérieur, ils sont seulement 21,6% à se rendre sur Facebook lors de leur pause de l’après-midi, et 21% à le faire en mobilité, lorsqu’ils sont entrain de rentrer de leur travail. Ces chiffres tendent à confirmer une observation déjà relevée à l’occasion de précédentes études (notamment de Kantar), et selon laquelle la consommation d’internet en Afrique est certes très fortement mobile, mais elle a essentiellement cours à domicile.

Blue Lions pub facebook pics de conso 717x226

En termes d’usages, Facebook serait d’abord utilisé pour son aspect social (38,2%), s’informer (22,9%), consulter des contenus de page (18,1%) et suivre les bons plans de marques (11,5%). A priori, les marques seraient loin de constituer un centre d’intérêt prioritaire pour le public interrogé. Cependant, les aspects sociaux, informationnels et content (pages) cités par la cible représentent également des touchpoints activables de diverses façons (recommandation d’amis, bot conversationnel, native advertising, vidéo, etc.) par les annonceurs.

Des contenus de marque pas toujours identifiés mais efficaces

En ce qui concerne la pub Facebook, sujet de l’étude, plus de la moitié (51,6%) du public interrogé indique n’y être jamais exposée ou l’être rarement (parfois, pas assez souvent). Autrement dit, le public n’associe pas systématiquement tous les contenus de marque à de la publicité.

Blue Lions pub facebook fréquence expo 556x190

Selon Blue Lions, cela s’explique par le fait que le public subsaharien serait davantage familier des contenus de marque diffusés par les médias classiques, notamment l’OOH. Cela varie toutefois d’une catégories de produits à l’autre. Par exemple, dans la catégorie produits de beauté, les répondants désignent à 59,6% les médias sociaux comme étant le premier média sur lequel ils sont exposés à de la pub, loin devant la TV (24,3%), l’OOH (3,5%) et la presse magazine (5,8%). La tendance est la même pour la catégorie mode. Les médias sociaux sont la première source (68,2%) d’exposition publicitaire, devant la TV (17,1%) et l’OOH (7,6%). Quant à l’alimentaire, les médias sociaux (30,7%) sont devancés par la TV (40%). Arrivent ensuite l’OOH (15,1%) et la presse magazine (10,1%).

Dans tous les cas, la pub Facebook semble efficace, puisqu’elle est génère drive-to-web et drive-to-store. 90,7% de la cible indiquent en effet s’être déjà rendu sur le site d’une marque après avoir été exposé à l’un de ses contenus sur Facebook. Ils sont également 63,5% à se déplacer en magasin.

Il ressort également de l’étude de Blue Lions que la pub Facebook gélocalisée se développe. 28,2% des répondants indiquent en effet remarquer l’apparition de certaines pub Facebook lorsqu’ils sont proches d’un magasin.

Méthodologie : Conduite du 02 Mai au 30 Juin 2017, l’étude a été administrée sur Facebook sur un échantillon de 4 300 personnes de 16 à 40 ans et majoritairement de sexe masculin (64%). En ce qui concerne les CSP des répondants, l’étude a interrogé 13% de cadres et dirigeants, 26,4% d’employés, 7,8% de fonctionnaires, 13,6% d’ouvriers, 1,9% de retraités, etc.

(*) : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, RD Congo, Sénégal, Togo

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.