Pew Research : l’usage des médias sociaux pour s’informer

Selon la dernière vague d’Africascope, 69% des internautes africains (46%) sont utilisateurs de différentes plateformes sociales et 33% fréquentent les sites d’actualité. L’étude de Kantar TNS a mesuré les deux comportements digitaux de façon distincte, en tout cas selon les chiffres publics. Mais l’institut aurait aussi pu mesurer la fréquentation des sites d’actualité via les plateformes sociales, ce que propose une récente étude de Pew Research. Bien sûr l’étude de l’institut américain ne présente exclusivement que le comportement des publics US. Cependant, elle éclaire sur une tendance lourde observable quasiment partout dans le monde, certes à des degrés divers. Des parallèles peuvent donc être faits, en dépit des différences, culturelles, de niveaux de revenus et d’équipement, etc.

Plus de 2/3 des américains s’informent sur les médias sociaux

De l’étude de Pew Research conduite en Août 2017 aux USA, il ressort donc que 67% des adultes américains accèdent à l’actualité via les médias sociaux (+5 points vs 2016). 20% utilisent toujours ce canal, 20% y ont souvent recours, 27% parfois. Et sur ce type de trafic, Facebook reste dominateur, et de loin (45%), devant YouTube (18%) et Twitter (11%). La proportion récoltée par la plateforme de Jack Dorsey est certes très faible, mais rapportée à sa base utilisateurs (15% de l’ensemble des adultes US), il s’agit plutôt d’une performance intéressante. YouTube a par exemple une base utilisateurs représentant 58% des adultes US, mais captent moins de 20% de ceux qui s’informent via les médias sociaux, en forte progression d’ailleurs.

Pew Research social media 2017 pourcentages

Par rapport à la base utilisateurs justement, Pew Research indique que ce sont 74% des utilisateurs de Twitter qui l’utilisent pour s’informer. Sur cette statistique, le réseau social de Jack Dorsey décroche la palme cette année (74%) en devançant les deux leaders de 2016, Reddit et Facebook. La performance de Twitter est d’autant plus remarquable que la plateforme de Jack Dorsey a progressé de 15 points vs 2016. Pew Research indique que sa stratégie de multiplication des partenariats (Bloomberg, France Télévision, etc.) pour proposer de l’info financière, politique, et autres types de contenus en streaming semble fonctionner. Une autre plateforme dont la performance est remarquable sur cette statistique précisement est YouTube (+11 points vs 2016). Là aussi, les accords de distribution avec des chaînes linéaires classiques semblent avoir eu l’effet escompté pour le service vidéo de Google (en Mai 2017, YouTube TV proposait environ 43 chaînes et le service a récemment lancé une fonctionnalité Breaking News). Pour Snapchat (+12 points vs 2016), la recette est la même. NBC y a lancé un JT (journal télévisé) avec un reach d’environ 29 millions dès le premier mois. CNN a fait de même, ainsi que le New York Times. Quant à Facebook, la progression fut tout juste de 2 points.

Pew Research social media 2017 452x237

A chaque réseau social son public

En ce qui concerne le profil des audiences, Facebook, Instagram et Snapchat performent particulièrement sur le public féminin, de 30-49 ans pour Facebook, et 18-29 ans pour Snapchat et Instagram. A l’inverse, Twitter et LinkedIN obtiennent leurs meilleurs scores auprès du public masculin, de 30-49 ans et ayant fait des études au-delà du Bac+3/4.

Pew Research social media 2017 profil 637x284

Voilà qui vient renforcer des certitudes plutôt établies, notamment chez les éditeurs, qu’on aime ou pas que Facebook et compagnie prennent beaucoup de place dans l’acquisition du trafic digital.

Méthodologie : Pew Research a interrogé 4 971 adultes américains entre le 8 et le 21 Août ; enquête online auto-administrée

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.