L’eSport victime de son succès en Afrique

eSport Afrique 200x200

Les tournois amateurs se multiplient. Mais les organisateurs n’arrivent pas toujours à faire face à l’afflux de participants, avec ce que cela implique en termes de logistique. Du coup, les reports s’enchaînent. L’Abidjan Games Week en est par exemple à son deuxième report. Initialement prévu en Août, l’événement se tiendra finalement du 24 au 26 Novembre. Même les plus aguerris tels que World Gaming Federation y sont parfois contraints. La start-up française, qui a déjà de nombreux tournois à son palmarès en France et en Afrique, a dû reporter à Novembre (18 et 19) son événement flagship marocain, Africa Game Show, initialement prévu pour Septembre. Cet événement majeur doit accueillir à Casablanca des vainqueurs de multiples tournois locaux organisés à travers toute l’Afrique.

Quant à NACL (North African Cyber League), elle dû reporter ses Summer Playoffs 2017 et North African Fighters d’une quinzaine de jours à Alger. Finalement, l’événement de la start-up algéroise se tiendra du 07 au 11 Septembre. 124 gamers seront de la partie selon les chiffres communiqués par les organisateurs. Ils ont été sélectionnés parmi les 1680 à travers trois pays (Maroc, Tunisie, Algérie) du Maghreb ayant participé aux 24 phases qualificatives online.

Assurément, un écosystème se met progressivement en place avec la multiplication des tournois, ce qui présage d’un véritable essor du sport digital dans les prochaines années en Afrique. Gageons que cela s’accompagnera de davantage de professionnalisation et surtout d’un vrai système économique.

Crédit photo : Visualhunt/Yo_Tobimoto

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.