52 milles abonnés en moins pour Canal+ Afrique (MAJ)

Canal+ Afrique _400x400

Voilà une nouvelle qui fait plutôt tache en cette période de rentrée se voulant décisive pour le groupe audiovisuel français, et surtout après les excellents insights issus de la dernière livraison d’Africascope en ce qui concerne les chaînes du groupe. En Afrique subsaharienne, Canal+ affiche en effet 2,713 millions d’abonnés individuels (*) au 30 Juin 2017 selon les résultats du premier semestre (H1) 2017 communiqués Jeudi par Vivendi. Versus H1 2016, le communiqué note une excellente progression (+491 0000) du nombre d’abonnés dans la région. Mais versus H2 2016 (au 31 Décembre 2016) où Canal+ Afrique affichait 2,765 millions environ d’abonnés, les chiffres du premier semestre 2017 révèlent plutôt un recul du parc d’environ 52 000 abonnés (-1,9%). C’est certes très inférieur au recul de 261 000 abonnés directs enregistré en France sur la même période, mais c’est tout de même substantiel. Cela serait-il en partie justifié par la nouvelle et agressive concurrence à laquelle fait face le distributeur et éditeur en Côte d’Ivoire, son marché subsaharien le plus important ? Une source au sein du groupe répond par la négative, évoquant plutôt un lissage après la hausse en volume enregistrée fin 2016 à la suite des offres promotionnelles de fin d’année.

Il faut cependant avoir à l’esprit que sur le sport, un contenu de type captif, les foyers TV ivoiriens ont désormais accès à une offre fragmentée au moins entre Canal+ (NBA via un accord avec Econet, La Liga, Ligue 1 française, Ligue 1 ivoirienne, championnat turc via un accord avec BeIN, Premier League, Champions League, Coupe de l’UEFA, etc.), StarTimes (International Champions Cup, Bundesliga, Basket africain et mondial, compétitions FIFA, etc.), et RTI (matchs de la Premier League en FTA via un accord avec Kwesé, Ligue 1 ivoirienne, etc.). Sur les autres marchés francophones, Kwesé propose également certains de ces programmes FTA via des accords avec des diffuseurs publics. Il faut également tenir compte de la concurrence illégale des câblo-distributeurs locaux qui reprennent le signal de BeIN Sports, au point d’en faire par exemple la dixième meilleure PdA (Part d’audience) au Sénégal (3,4%) selon la dernière vague d’Africascope, alors que la chaîne qatarie n’a jamais acquis de droits sportifs pour la région subsaharienne.

Sur le segment salles de cinéma et spectacle vivant, Vivendi a confirmé dans son communiqué l’ouverture courant Septembre de CanalOlympia à Cotonou (Bénin) et Lomé (Togo). Au Congo, un accord a été par ailleurs conclu avec la municipalité de Pointe-Noire avec attribution de terrain pour la construction d’une salle dans cette ville.

(*) pour un potentiel reach d’environ 66,6 millions de téléspectateurs

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.