Disney rejoint iflix après avoir quitté Netflix

Disney a annoncé il y a quelques semaines un calendrier de retrait progressif de ses contenus de la plateforme de Netflix, pour lancer en 2018 et 2019 ses propres services de streaming vidéo, tant dans le sport (avec ESPN) que dans le divertissement. L’info a fait très grands bruits, d’autant plus qu’elle a été suivie quelques jours plus tard de l’annonce de 20th Century Fox, un autre géant des contenus, qui lui aussi retirera certains de ses contenus de Netflix, en n’excluant pas non plus la possibilité de lancer sa propre plateforme OTT. Une récente étude de Morning Consult pourrait par ailleurs conforter Disney dans son choix puisqu’il apparaît que 36% de 18 – 29 ans américains déclarent vouloir s’abonner au service SVOD que lancera le géant des médias et contenus en 2019. Mais cette annonce de Disney ne concerne peut-être que les Amériques et l’Europe.

En effet, le groupe américain vient de signer avec iflix, un concurrent émergent de Netflix en Asie, Afrique et Moyen-orient. Sur cette autre plateforme SVOD, Disney lance une chaîne (The Disney iflix Channel) et apporte ses productions de Marvel (Captain America, Les gardiens de la galaxie, Iron Man 3, etc.), Pixar (Monsters Inc, Monsters University, etc.) et même de ABC Studio (Scandal, Grey’s Anatomy, Quantico, etc.). En Janvier 2018, d’autres programmes rejoindront le catalogue (Star Wars, Ant-Man, Zootopia, etc.). C’est dire si c’est une sacrée prise pour iflix, qui jusqu’à présent attirait plutôt l’attention sur son catalogue de contenus locaux qu’elle s’évertue à étoffer tant par les acquisitions que par la production. Et justement, le deal avec Disney porte également sur de la production exclusive. Les deux partenaires ont convenu que Maker Studios produira des contenus originaux et exclusifs pour la plateforme SVOD basée en Malaisie.

Précision, tout ça n’exclut pas que dans quelques années, Disney ne revienne pas sur cet accord et fasse subir à iflix le même traitement que son illustre aînée. Aussi, l’accord ne concerne pour l’instant que l’Asie, mais on imagine bien qu’il pourra bientôt s’étendre aux autres régions où opère iflix. Il faut également noter que l’obtention des licences Disney est l’oeuvre de Sean Carey, Chief content officer de iflix et ancien Vice President content acquisition de … Netflix.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.