Droits TV des JO en Afrique : on prend les mêmes

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé hier les médias acquéreurs des droits de diffusion en Afrique des JO d’hiver et d’été entre 2018 et 2024. Et sans surprise, ce sont les deux habituels groupes sud-africains qui se partagent les droits pour l’Afrique subsaharienne. La clé de répartition n’a pas non plus varié et reste identique à celle qui a déjà été utilisée pour les droits FIFA et UEFA, c’est-à-dire la pay TV non exclusive seule pour SuperSport (exclusive en Afrique du sud), pay TV non exclusive à laquelle s’ajoute le FTA exclusif (sauf en Afrique du sud) pour Econet/Kwesé. Et comme pour les droits FIFA, le diffuseur public sud-africain (SABC) obtient les droits exclusifs FTA dans le pays.

En ce qui concerne les droits FTA, le CIO précise que Kwesé et SABC doivent chacun diffuser au moins 200 heures de direct de chacune des compétitions olympiques dont les droits ont été attribués. Ils doivent en outre proposer aux téléspectateurs des résumés quotidiens tout au long des compétitions.

Quant à la pay TV, SuperSport et Econet se sont engagés à accompagner le CIO pour le développement d’une chaîne olympique, avec une production locale et une distribution en linéaire en Afrique subsaharienne.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.