14% de foyers pay TV en Afrique et au Moyen-Orient

IDATE pay TV 950x620

C’est le niveau moyen auquel se situait le marché en 2016 selon les estimations communiquées il y a quelques jours par IDATE Digiworld. Selon le think tank européen, la très grande majorité des foyers accéderait donc à la TV en FTA. Pour la région MENA, cette statistique est peu ou prou corroborée par de précédentes estimations 2016 de Mideastmedia. A l’inverse, en Afrique subsaharienne, les mesures 2016 effectuées tant par Kantar TNS que par Médiamétrie situaient la pay TV à plus de 50% des ménages, même si ces mesures ne concernaient que les agglomérations urbaines. Dans tous les cas, la pay TV en Afrique subsaharienne semble se situer à un niveau bien plus élevé que la moyenne estimée par IDATE.

Essentiellement en DTH

Mais qu’ils aient opté pour la pay TV ou le FTA, une part substantielle des ménages des marchés MEA (Middle East and Africa) accède à la TV linéaire via satellite (DTH). Là encore, la différence entre les deux sous-ensembles est très importante. Selon les chiffres de IDATE, plus de 80% des ménages d’Afrique du nord et du moyen-orient recevraient la TV par satellite (75% selon IHS Markit). Quant aux marchés subsahariens, les estimations de IDATE tablent sur environ 40% des ménages.

En ce qui concerne la TNT, elle progresse lentement, de même que le câble et l’IPTV, mais représentent encore de faibles parts de marché. Cependant, le think tank européen estime que l’adoption de l’IPTV progressera de façon substantielle d’ici 2021 parallèlement à la progression du parc d’abonnés FTTH. Par ailleurs, le haut débit mobile (3G et 4G) va porter l’OTT qui deviendra un canal majeur de distribution des contenus audiovisuels,

10,3 milliards de dollars de revenus en 2016

 

IDATE Digiworld pay TV Afrique et moyen-orient 2016 596x404

OTT ayant généré environ 52 millions de dollars de revenus en 2016 en Afrique subsaharienne, selon Digital TV Research. Pour sa part, IDATE estime à 10,3 milliards de dollars le cumul de revenus générés en 2016 par la TV dans l’ensemble des pays de la zone MEA, dont 6,6 milliards pour l’Afrique subsaharienne et 3,7 milliards pour les pays d’Afrique du nord et du Moyen-Orient. Sur ce deuxième groupe de marchés, l’essentiel des revenus provient de la publicité. Selon Mideastmedia, la publicité représentait en 2015 environ 71% des revenus TV. Cependant, IDATE  note que le marché de la publicité est encore peu structuré, essentiellement en raison du manque d’un système homogène de mesure d’audiences. Et cela vaut autant pour les pays de la zone MENA qu’en Afrique subsaharienne.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.