Résultats 2016 de Rocket Internet et de sa filiale africaine Jumia

Rocket Internet _200x200

Rocket Internet, maison mère de Jumia, a publié Mardi 25 Avril ses résultats 2016. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont loin d’être rassurants pour les investisseurs. Sur l’ensemble de son portefeuille de start-up et marques, l’accélérateur allemand a enregistré 807 millions $ de pertes au cours du dernier exercice (ce qui représente plus du triple des pertes de 215,2 millions en 2015), dues pour partie à une dépréciation d’actifs dont le modèle économique tarde à porter ses fruits. Quant à Jumia, sa filiale africaine, elle a réduit ses pertes opérationnelles à 100 millions $ vs 175 millions un an plus tôt. Elle fait d’ailleurs partie des start-up qui se portent le mieux (c’est-à-dire ayant réussi à réduire leurs pertes opérationnelles) au sein du portefeuille, à l’instar de HelloFresh, Westwing, etc.

Cependant, Jumia a vu ses revenus reculer de 41,7% en 2016 à 92 millions $. Sa base de shoppers actifs a également reculé de 100 000 personnes à 1,5 million. La marque e-commerce africaine justifie ces chiffres par la mauvaise conjoncture économique qu’ont connue quelques uns de ses principaux marchés, le Nigéria et l’Egypte notamment.

A l’inverse de ces mauvais chiffres, les différentes plateformes de la marque ont connu une progression de 4,3% des transactions. Autrement dit, la base client s’est peut-être très légèrement rétrécie au cours du dernier exercice, mais elle achète davantage et est plus rentable.

A date, Jumia opère ses multiples plateformes sur 23 marchés en Afrique. Au Nigéria, son application mobile a été téléchargée 2 326 000 fois, en progression de 128% vs 2015.

Pour revenir à Rocket Internet, elle parie sur la rentabilité de 3 de ses start-up en 2017, pour envisager une IPO ensuite.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.