Un conflit entre actionnaires de Wananchi plonge le groupe dans l’incertitude

Zuku Wananchi Group _200x200

Wananchi Group est dans la tourmente. Selon certaines sources, un pool d’actionnaires historiques du holding contrôlant le groupe de télécoms et de contenus veut se débarrasser de l’activité des services aux entreprises Wananchi Business Services, et donc des marques SimbaNet, Wananchi Telekom et iSat. Ce à quoi serait fortement opposé Richard Bell, l’un des fondateurs. A ce dernier, le pool d’actionnaires reproche par ailleurs des pratiques qu’il considère frauduleuses, pratiques ayant justifié les différentes procédures administratives et judiciaires qu’il a engagées depuis 2014.

Mais selon les derniers rebondissements, il ne serait plus seulement question de la cession du pôle business des activités du groupe. Le conflit entre actionnaires concernerait désormais aussi Zuku, le pôle grand public (téléphone, internet fixe, pay TV), dont certains demanderaient aussi la cession. Les prochaines semaines (ou peut-être années) risquent donc d’être déterminantes pour l’avenir de ce groupe, l’un des plus importants au Kenya et en Afrique de l’Est en ce qui concerne la pay TV et l’internet fixe. Wananchi continuera-t-il de proposer autant des services au public et aux entreprises ? Se limitera-t-il à l’avenir à l’un ou l’autre de ces types de services ? Hypothèse extrême : le groupe continuera-t-il d’exister ? Car il n’est pas impossible que les deux pôles ne soient pas cédés au même repreneur.

Et pourtant, il y a tout juste quelques mois, le groupe a recruté un nouveau CEO pour driver les opérations et franchir un pallier.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.