SuperSport serait-il entrain de renoncer aux championnats africains ?

SuperSport match _400x400

La perte de la Ghana Premier League au profit de StarTimes était-il un renoncement déguisé ? Avec le recul et à la lumière de faits récents, on pourrait le penser, tant SuperSport, chaîne éditée par Naspers, aurait selon plusieurs sources, refusé de consentir un effort financier supplémentaire.

De quels faits s’agit-il ? Le diffuseur sud-africain vient de renoncer en l’espace de quelques semaines à la poursuite de la diffusion des championnats de foot de première division du Kenya et du Nigéria. Annoncée jeudi dernier, la décision concernant le championnat nigérian aurait été officiellement motivée par le non respect de certains termes de l’accord par la ligue nigériane. Le même type de motif a été évoqué quelques semaines plus tôt en ce qui concerne le championnat kényan, à propos duquel SuperSport indique qu’il serait apparu que la ligue locale n’est pas le seul organe reconnu par la FIFA pour administrer le foot professionnel dans le pays.

Mais selon diverses sources, les réelles motivations de la chaîne sport de Naspers seraient de nature économique, le diffuseur n’arrivant pas rentabiliser les investissements consentis pour l’acquisition des droits, la production des images des matchs et le financement des programmes TV sport diffusés concernant ces championnats. La chaîne éprouverait de réelles difficultés à monétiser ces contenus, outre la commercialisation au sein de bouquets. Elle aurait par exemple du mal à recruter des annonceurs. Dans le cas spécifique du Nigéria, diverses sources évoquent également la forte dépréciation de la monnaie locale, le Naira, par rapport au dollar. Cette conjoncture économique locale aurait davantage compromis la rentabilité des investissements de la chaîne. Le tarif d’accès au bouquet au sein duquel elle est commercialisée dans le pays aurait par ailleurs été récemment revalorisé.

La justification économique des successifs renoncements de SuperSport semble en tout cas vraisemblable car le diffuseur vient de rempiler en ce qui concerne les droits de diffusion du championnat de foot sud-africain, la Castle Lager Premier Soccer League. En regard de la maturité du marché publicitaire sud-africain, la monétisation de la diffusion de ce championnat est clairement moins problématique.

Pour le Kenya et le Nigéria, Kwesé et StarTimes ne manqueront certainement pas de sortir du bois pour prendre le relais de la chaîne de Naspers. Reste cependant à savoir s’ils feront mieux.

 

Crédit photo : Twitter/@SuperSportTV

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.