Les négociations autour de la cession de Souq sont relancées

Souq _200x200

L’affaire semblait cette fois pliée pour Amazon. En milieu de semaine, Bloomberg et d’autres agences d’informations économiques rapportaient que le géant américain tiendrait bien la corde pour acquérir son pendant au Moyen-orient et en Afrique du nord, Souq (.com), pour un montant se situant entre 650 et 750 millions de dollars. Il s’agit en effet de la deuxième tentative de la firme à Jeff Bezos après l’échec des négociations de début d’année.

Mais ce Vendredi, le même Bloomberg rapporte la résurgence d’un soumissionnaire qui semblait écarté, en l’occurrence l’émirati Emaar Malls dirigé par le milliardaire local Mohamed Alabbar. Ce dernier avait déjà fait une offre jugée insuffisante et qui avait été écartée en même temps que celle de Majid Al Futtaim par Goldman Sachs, la banque d’affaire chargée de conduire le processus de cession des parts des investisseurs actuellement présents au tour de table de Souq (le sud-africain Naspers, le fonds d’investissement Tiger Global Management, etc.). La nouvelle offre mise sur la table par Emaar Malls avoisinerait les 800 millions de dollars selon Bloomberg et pourrait donc relancer les négociations avec les différentes parties.

Pour rappel, Souq est valorisé à plus d’un milliard de dollars. Créée en 2005, la plateforme e-commerce opérant au Moyen-orient a levé un total de 425 millions de dollars.

 

Crédit photo : Twitter/@souq

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.