Cap Africa 2020, la stratégie africaine de WB Africa

WB Africa _200x200

WB Africa en 2016, c’est 42 millions de dollars de revenus bruts consolidés. Ce chiffre a été communiqué par Moncef Belkhayat lors d’un événement presse qui s’est tenu en milieu de semaine à Casablanca, où le groupe de communication et publicité a présenté sa stratégie à l’horizon 2020. Dénommée Cap Africa 2020, elle traduit l’ambition de développement rapide du réseau marocain d’agences en Afrique subsaharienne, avec pour objectif d’atteindre le seuil de 100 millions de dollars de revenus d’ici trois ans.

Au cours de l’événement, le groupe a rappelé que sa stratégie de croissance mixera tant croissance externe que croissance organique. En 2017 par exemple, les bureaux d’Abidjan, Dakar et Bamako seront installés. Au plan des partenariats stratégiques, des synergies seront mises en place avec les agences Caractère (Sénégal, Côte d’Ivoire) et Cyclone (Cameroun, Gabon, Congo, RD Congo, etc.). Outre la collaboration avec ces agences subsahariennes, le groupe indique qu’il étudiera toutes les opportunités lui permettant d’effectuer des prises de participation majoritaire à l’instar de l’opération avec Touch Media en Octobre 2016.

Pour financer son plan stratégique, WB Africa envisage céder 28% de son capital à fonds d’investissement. En ce qui concerne le business, WB Africa continuera de cibler les groupes marocains (OCP, Saham, BMCE, Attijariwafa, etc.) qui multiplient les stratégies d’expansion subsaharienne, tout en essayant de maintenir les budgets qu’il a déjà gagnés (Maroc Télécom, Mondelez, P&G, Huawei, Total, etc.).

Pour rappel, WB Africa a été fondé en Juin 2016. Via des opérations de croissance externe, le groupe a rapidement pénétré divers marchés africains. Cependant, il n’a pas réussi à finaliser la prise de participation majoritaire qu’il envisageait dans Totem Africa, un autre groupe marocain de communication et publicité ayant une importance présence subsaharienne (19 pays). A voir si cette opération se concrétisera en 2017 tant le maillage subsaharien proposé par Totem Africa correspond bien à la stratégie du groupe de Moncef Belkhayat.

 

Crédit photo : Twitter/@wb_africa

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.