Réserves émises contre le contrat CAF – Lagardère Sports

La commercialisation des droits audiovisuels de la CAF n’a décidément pas fini de faire des remous. Les négociations entre l’UAR, représentant les médias audiovisuels publics africains, et Sportfive (Lagardère Sports) furent plutôt délicates et parfois tendues. Mais elles ont fini par aboutir pour permettre à ces médias la diffusion de la prochaine CAN (voir notre article). Cet épisode fut à peine clos qu’un autre lui succède avec l’apparition d’un rapport à charge de l’Autorité égyptienne de la concurrence. Plusieurs médias égyptiens et maghrébins rapportent en effet que cette instance locale de régulation aurait émis des réserves en ce qui concerne la procédure suivant laquelle la CAF a attribué à Sportfive le renouvellement de la commercialisation des droits  de ses compétitions pour la période 2017 – 2028. L’instance de régulation arguerait du fait que le siège de la CAF est logé sur le territoire égyptien, et donc soumis aux réglementations locales en matière d’appel d’offres et d’adjudication de marché. Et elle aurait relevé que l’attribution de la commercialisation des droits des compétitions de la CAF à Sportfive pour la période visée n’aurait pas fait l’objet d’un appel d’offres. Ce que réfute la CAF qui indique dans un communiqué publié sur son site que le contrat avec Lagardère Sports ne « contrevient en rien à une législation nationale ou supranationale, tel qu’établi par des opinions juridiques catégoriques à ce propos » .

Pour rappel, plusieurs médias audiovisuels maghrébins ont un grief contre la CAF parce qu’ils n’arrivent pas à obtenir de BeIN Sports des sous droits financièrement supportables pour leurs budgets. C’est donc dans ce contexte litigieux que naît ce qui semble être le début d’une délicate affaire à gérer tant par la CAF que par Lagardère Sports.

 

Crédit photo : Twitter/@CAF_Online

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.