Marre de la musique locale sur la SABC

En Mai, le COO (Chief Operatin Officer) de la SABC, le groupe média public sud-africain, avait décidé de bouleverser les grilles des programmes des principales antennes du groupe, autant en radio qu’en TV, en décidant de diffuser au moins 80% de contenus locaux sur SABC3 par exemple et 90% de musique locale sur les chaînes radio. L’objectif de la mesure était de réaliser des économies sur le budget acquisition de contenus en limitant l’acquisition de contenus internationaux coûteux et en acquérant à la place plus de contenus locaux. In fine, le groupe public devait davantage participer au financement de la production audiovisuelle locale.

Huit mois plus tard, le bilan paraît négatif pour les audiences des antennes du groupe ainsi qu’au niveau financier. Selon le média Mybroadband.co.za, l’initiative aurait fait perdre d’importantes recettes publicitaires au groupe, les annonceurs ayant suivi le public qui a migré vers d’autres médias du paysage audiovisuel local. Désirant un retour à une grille des programmes similaire à l’ancienne, des auditeurs de la radio Lotus FM, opérée par la SABC, ont même lancé une pétition online sur sahms.org.za et nommée « Save Lotus FM« .

S’ouvre ainsi un nouveau front auquel doit faire face le groupe public qui traverse maintes difficultés depuis de nombreux mois (mise en demeure du régulateur, procès de journalistes, audiences en baisse, démission de dirigeants, etc.)

 

Crédit : @SABCPortal

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.